“Vieux Brigand”

Alsace, 1940. Jean Thomas Ungerer dit Tomi Ungerer est un enfant de 8 ans qui subit de plein fouet l’absurdité de la guerre et l’endoctrinement Nazi. Orphelin à 4 ans d’un père horloger, rien ne le prédestine alors, à devenir l’un des plus grand illustrateur du 20 ème siècle.

Ou plutôt si. Déjà doté d’un talent naturel, soutenu et encouragé par sa famille, il va commencer à écrire et dessiner ce qu’il vit. Dans cette Alsace où il faut parler Allemand, écrire gothique et imaginer comment dessiner un juif, la famille Ungerer résiste. Chez eux on parle français!

A partir de ses archives personnelles, il en sortira un livre, A la guerre comme à la guerre.

Première édition à l'école des loisirs : 2002

Première édition à l’école des loisirs : 2002

Devenue véritable globe trotteur, tour à tour  affichiste, auteur, illustrateur, inventeur d’objets, collectionneur, dessinateur publicitaire, Tomi Ungerer devient le seul artiste français célébré de sont vivant par un musée à son nom à Strasbourg.

Ses livres, entre autre les 3 Brigands et Jean de la lune ont fait le tour du monde.

Les_Trois_Brigands

Jean_de_la_Lune

Avec 150 ouvrages publiés, autant célèbre pour ses livres pour enfants que pour ses livres érotiques Ungerer peut se définir comme un artiste subversif et transgressif.

175

Son dessin politique et engagé notamment contre la guerre du Vietnam, les ségrégations raciales et toutes les injustices de ce bas monde est aussi l’une des facettes marquantes de l’œuvre de Tomi Ungerer.

g_MTU10ungerer01

vlcsnap-2013-07-23-14h59m38s121

g_MTU10ungerer02

Aujourd’hui il a reçut de multiples prix et décorations. Il garde un style inclassable, car il en change tout le temps. Il a maintenant 83 ans et garde un esprit farceur, porte au poignet une montre en plastique rose – « avec le noir, je trouve ça beau ». Sur le pommeau de sa canne, il a vissé une sonnette de vélo pour se signaler aux passants et éviter de se faire bousculer.

CORNER OF THE CAVE MEDIA/SAM NORVAL PHOTOGRAPHY

CORNER OF THE CAVE MEDIA/SAM NORVAL PHOTOGRAPHY

Citation de Tomi Ungerer extraite d’une interview donnée à Violaine De Montclos pour Le Point :

« Les enfants, dans mes livres, ils n’ont pas froid aux yeux… Zeralda, Stefany, elles ont du cran. La peur, il faut l’affronter. Les enfants d’aujourd’hui, on les protège trop… »

A voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera jamais publiée, ou utilisée à des fins commerciales. Les champs obligatoires sont indiqués avec des *.

Vous pouvez utiliser les balises de mise en forme

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.