Reicast, la Dreamcast sous GNU/Linux

Depuis l’année dernière Reicast, un émulateur de la Dreamcast compatible GNU/Linux est disponible. Ce post vise à vous décrire sa compilation/installation, à vous faire un petit retour d’utilisation.

Avant de commencer, avoir le bios de la Dreamcast est un prérequis à l’utilisation de cet émulateur. Le test en jeu a été fait avec Ikaruga, un shoot vertical des familles, sortie en 2001 sur borne arcade, et l’année suivante sur la console de Sega. Évidemment je ne fournis pas les liens pour ces deux choses.

Le tout a été fait sur une Debian Testing amd64, il vous faudra entre autres adapter l’installation des dépendances à votre distribution, et la configuration de la manette.

Installation

Installer les dépendances (en root) :

apt-get install build-essential git libasound2-dev libegl1-mesa-dev libgles2-mesa-dev mesa-common-dev libgl1-mesa-dev

Copie des fichiers (en user) :

git clone https://github.com/reicast/reicast-emulator

Compilation (en user) :

cd shell/linux
make

Installer (en root) :

make install

Copier le bios :

mkdir ~/.local/share/reicast/data
cp dc_boot.bin ~/.local/share/reicast/data
cp dc_flash.bin ~/.local/share/reicast/data

Configurer la manette et lancer

Trouver votre manette, taper ls -l /dev/input/by-path/, la console retourne un truc du genre :

Ici ma manette est js1 et son event 21 (usb-0:5:1.0), garder ses deux numéros (1 et 21) dans un coin de votre esprit.

lrwxrwxrwx 1 root root 10 Feb 13 21:03 pci-0000:00:12.0-usb-0:5:1.0-event-joystick -> ../event21
lrwxrwxrwx 1 root root  6 Feb 13 21:03 pci-0000:00:12.0-usb-0:5:1.0-joystick -> ../js1

Ouvrir le fichier de configuration de Reicast ~/.config/reicast/emu.cfg, et ajouter aux lignes correspondantes les numéros d’id relevés précédemment.

Il ne vous reste plus que le meilleur, taper :

  • reicast : lance la console sans jeu pour configurer le vmu, l’heure, etc…
  • recast votrejeu.cdi : lance un jeu.

Mon humble et bref avis sur Reicast

  • Graphiquement, il fait plutôt bien le job, c’est fluide et propre.
  • Il y a des problèmes de son (à certain lancement inexistant, ou des décalages avec l’image). Peu gênant pour un shoot, mais sur le vénérable Shenmue ça doit l’être.
  • La partie configuration est ce à peu prés tout sauf user friendly, une belle purge pour les novices.

En gros ça fonctionne de manière satisfaisante, Reicast est le premier émulateur Dreamcast natif GNU/Linux, alors pourquoi ce priver.

Reicast – GNU/linux – Ikaruga

A noté qu’un autre émulateur Dreamcast est en cours de développement, il se nome redream. Il en est à ses débuts, donc je ne vous le présenterai pas dans l’immédiat…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera jamais publiée, ou utilisée à des fins commerciales. Les champs obligatoires sont indiqués avec des *.

Vous pouvez utiliser les balises de mise en forme