La Critik #6 : Vipère au poing

Vipère au poing est un film français de Philippe de Broca, avec Jacques Villeret et Catherine Frot, inspiré du livre homonyme d’Hervé Bazin.

Jean et son frère ainé Ferdinand vivent dans un doux cocon chez leur grand-mère paternelle. Elle les comble d’amour et de joie, en l’absence de leur parents, expatriés en Indochine.
Mais le décès soudain de leur grand-mère chérie va complètement chambouler leur petite vie tranquille. Les parents reviennent pour s’occuper de leur chère descendance ! Alors qu’on s’attend à des retrouvailles mielleuses, on s’aperçoit rapidement que les personnes qui arrivent à la gare ne sont pas celles dont ils ont tant rêvé : leur père est un homme mou obsédé par les mouches et leur mère est une mégère intraitable dont la seule préoccupation est de faire chier son monde. Elle les bride, les enferme, les contrôle et les flique à longueur de journée. Et, manque de bol pour eux, chez les bourgeois de l’époque, travailler n’est pas très à la mode : du coup, la maratre est constamment sur le pied de grue ! En bref, l’éducation des jeunes frères se durcit tout au long du film, à en réveiller Madame Dolto d’entre les morts.

Entre Jean et sa mère, une folle haine s’installe ; de celle qui l’épanouie à grands coups d’attaques vicieuses, de regards en biais et de vengeances infernales.

Le film est calme et bon enfant. Il pourra vous faire passer un agréable moment si vous ne recherchez pas de l’action, de la testostérone et des courses-poursuites.

vipere-au-poing-2004-08-g

affiche_vipere

3 Commentaires

  1. Loo Maitre de guerre
    283 messages

    j’espere un jour un article sur un film avec de l’action, de la testostérone et des courses-poursuites ( il y en a un en ce moment , oui celui la , le n° 7 ) .Merci.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera jamais publiée, ou utilisée à des fins commerciales. Les champs obligatoires sont indiqués avec des *.

Vous pouvez utiliser les balises de mise en forme