Jailbreak de la PS4 et GNU-Linux

Pour ceux qui auraient rater cette fameuse actualité des fêtes, je la relaye à mon tour, c’est toujours sympa quand la sécurité de la console du moment tombe.

Tout commence le 6 décembre 2015, un certain CTurt utilise une faille dans le webkit v1.76 de la console pour exploiter une autre vulnérabilité, sur le noyau FreeBSD qui propulse la machine. A partir de cet instant le Jailbreak est fait, cependant la faille reste localisée aux versions 1.01 à 1.76, soit les consoles sortis avant le 28 octobre 2014.

2016-01-07 12_56_57-PS4 Linux Fai0verflow - YouTube

Après cette découverte, lors d’une présentation pour le dernier Chaos Communication Congress, le groupe fail0verflow montre le boot et l’utilisation d’une distribution gnu-linux sur la machine de Sony. Pour ce faire il aura fallu qu’ils patchent un noyau linux v4 avec environ 4000 lignes de code. En forme de boutade, ils ont lancé un Pokemon “Playstation Edition” sur émulateur Game Boy Advance, certes avoir une PS4 et jouer à la GBA n’est pas forcément glorieux, mais ça démontre sans détours que la console se comporte maintenant comme un PC (ce qu’elle est) et qu’elle peut être utilisé donc comme tel.

PS4 Linux Fai0verflow

Mais l’exploit ne s’arrête pas là, plus récemment en modifiant les sources de libdrm, mesa, et xf86-video-ati (la ps4 est mu par un APU AMD quasiment standard), les petits malins ont activé l’accélération graphique de la console.

CX5WuebWwAEejtu.png

Voilà, maintenant il ne reste plus qu’à faire un peu mûrir ce noyau et à trouver le moyen de downgrader les versions supérieurs à 1.76, et tous les possesseurs de PS4 du monde devront pourront avoir une flamboyante distribution GNU-Linux et accessoirement des jeux piratés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera jamais publiée, ou utilisée à des fins commerciales. Les champs obligatoires sont indiqués avec des *.

Vous pouvez utiliser les balises de mise en forme