Hitman, avis et tests de performances

Pour ceux qui ne connaîtraient pas Hitman, c’est une série de jeux d’infiltration développée par les Danois d’IO Interactive, édité par Square Enix et Feral Interactive pour la version GNU/Linux. La chose vidéoludique susnommée se découpe en niveaux, que nous qualifierons de grands, dans lesquels notre protagoniste chauve devra assassiner une ou plusieurs cibles.

Dessous, je vous partage donc mon avis sur ce dernier Hitman. Ensuite, vous trouverez un comparatif des performances entre Windows 7 et Debian amd64 unstable, histoire de voir comment on s’en sort sous GNU/Linux.

L’avis (succin) de papa

Le synopsis de ce dernier épisode est celui-ci (Wikipedia) : Vingt ans avant les événements de l’histoire principale, l’agent tueur à gages 47 arrive dans un centre de formation top-secret de l’ICA situé en haute montagne, où il rencontre pour la première fois son agent de liaison, Diana Burnwood. Sous sa supervision, 47 participe à plusieurs missions simulées pour évaluer ses compétences tout en passant par une évaluation psychologique et une vérification approfondie des antécédents. Son passé en Roumanie est évoqué mais l’ICA n’a rien trouvé de concret…

  • + C’est beau, fluide et stable.
  • + Fait assez rare, les contrôles de base sont bien assignés.
  • + Level design est intelligent, les niveaux sont à la fois grands en superficie et en hauteurs, et offrent de multiples chemins vers notre objectif.
  • + La liberté de mouvement est totale, la mort prend toutes les formes, de la plongée sans bouteille dans les toilettes, à la strangulation des familles.
  • + Sans être facile, les aides rendent accessibles le titre aux débutants. La possibilité de les désactiver rend la chose plus exigeante mais toujours jouissive.
  • + La rejouabilité est élevée, de nombreuses variantes aux 7 missions principales sont proposées, contrats éphémères, communautaires, “escalade” (missions avec limitations et sans sauvegardes)…
  • ~ La musique de Niels Bye Nielsen fait le job, mais souffre de la comparaison avec les précédents volets, qui étaient orchestré par le génial Jesper Kyd.
  • ~ Scénario simpliste, proche d’un bon Steven Seagal. Il convient cependant de se demander si l’histoire a une importance.
  • ~ Les gunfight sont peut précis, et sans punch. Mais, ils ne sont pas utiles et déconseillés.
  • ~ Le premier niveau (Paris) est terne.
  • Les combats aux corps à corps avec les gardes se font via des QTE atroces. Heureusement qu’ils interviennent uniquement quand on se fait repérer.
  • Mode en ligne presque obligatoire, le hors ligne est une vilaine démo de tous les niveaux, quasiment tous les menus sont verrouillés.

Légende :

  • + : ce qui fonctionne
  • ~ : ce qui fonctionne moyen
  • : ce qui ne fonctionne pas

Les performances, Windows 7 Vs Debian amd64 unstable

Machine de test :

  • AMD FX-6350 Six-Core Processor @ 3.92GHz
  • DDR3 16GB
  • MSI Radeon RX 480 Graphics 8GB
  • Debian Testing amd64 :
    • SSD 250GB
    • kernel 4.9.0-2-amd64
    • Gallium 0.4 (DRM 3.8.0 / 4.9.0-2-amd64, LLVM 3.9.1)
    • Mesa 13.0.6
  • Windows 7 SP1 x64 :
    • SSD 512GB
Réglages utilisées
Medium Ultra
  • Resolution: 1920 x 1200
  • Fullscreen = 1
  • ExclusiveFullscreen = 1
  • VSync = 0
  • ShadowQuality = 1
  • ShadowResolution = 1
  • TextureResolution = 1
  • TextureFilter = 0
  • SSAO = 0
  • MirrorQuality = 1
  • AntiAliasing = 0
  • LevelOfDetail = 1
  • Resolution: 1920 x 1200
  • Fullscreen = 1
  • ExclusiveFullscreen = 1
  • VSync = 0
  •  ShadowQuality = 3
  • ShadowResolution = 2
  • TextureResolution = 2
  • TextureFilter = 3
  • SSAO = 1
  • MirrorQuality = 1
  • AntiAliasing = 2
  • LevelOfDetail = 3

Résultats :

Ce que ces tests disent :

  • Une carte graphique moderne redonne de la vigueur à un vieux processeur.
  • Ça va plus vite sous Windows, mais l’écart n’est pas catastrophique .
  • Avec ce bon vieux Mesa 13 et une machine “modeste”, ça reste jouable en medium sous GNU/Linux. Cette qualité n’est d’ailleurs pas désagréable à l’œil.

Ce que ces tests ne disent pas :

  • En ultra sous GNU/Linux, la moyenne n’est pas parlante, les sauts de fps rendent le jeu désagréable.
  • Le temps de chargement sous Windows est au moins deux fois plus rapide.
Hitman – Sapienza Launch Trailer (Official)

Hitman – The Season Finale Trailer (Official)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera jamais publiée, ou utilisée à des fins commerciales. Les champs obligatoires sont indiqués avec des *.

Vous pouvez utiliser les balises de mise en forme