Christo, artiste mégalo ?

“Réaliser des projets de Liberté”, est l’idée fixe de Christo. Son crédo, c’est l’emballage, ou plutôt l’empaquetage comme il préfère dire. Oui, car le but n’est pas là, de dissimuler, de cacher le contenu, mais bien de le protéger, l’isoler. Il y a surtout une volonté artistique de métamorphose, de transformation: celle de la conversion d’un objet souvent banal en objet d’art.

Un peu à la manière de Warhol, qui va entre-autre élever des boites de soupe au rang d’objet d’art (façon de dire que le contenu équivaut à l’emballage et que l’art est dans l’emballage, il est marchandise).

Dans les années 1950, il commence par empaqueter des objets ordinaires comme des pots de peintures récupérés, des bouteilles, des bidons etc…

Wrapped Cans. Part of Inventory 1959-1960 Christo (Christo Javacheff) born 1935 Purchased 1981 http://www.tate.org.uk/art/work/T03290

Wrapped Cans. Part of Inventory 1959-1960 Christo (Christo Javacheff) born 1935 Purchased 1981 http://www.tate.org.uk/art/work/T03290

Août 1961, le Mur de Berlin est érigé par le régime communiste. En tant qu’apatride, sans passeport et lui-même réfugié d’un pays communiste, cette décision Est-allemande le révolte. En octobre de la même année, sa réponse personnelle est prête, c’est le Mur de Barils de Pétrole – Le Rideau de Fer, rue Visconti à Paris, il monte un dossier de présentation écrit, accompagné de photo-collages et de plans logistiques, afin de demander l’autorisation d’installé son œuvre, mais celle-ci est refusé. Son Mur de Barils de Pétrole sera donc le seul projet qu’il fera sans autorisation.  Il procédera tout de même ainsi pour la suite de ses réalisations.

christo, Iron Curtain (rideau de fer)-Mur de barils de Pétrole, 1961

Christo, Iron Curtain (Le Rideau de Fer) (1961) – Mur de barils de Pétrole

Très vite, en association avec sa femme Jeanne Claude, rencontrée en 1958, ils veulent être autonome. Ils sont sensibles aux contraintes du milieu de l’art et le phénomène de sponsoring et ne veulent pas être soumis à la censure ou l’auto-censure. Ils vont donc ouvrir leur propre entreprise de production d’intervention sculpturale (CVJ Corporation) à caractère temporaire et complètement indépendante des fonds publics. Christo garde ainsi sa liberté créatrice.

Après avoir émigré aux États-Unis en 1964 et s’être notamment installés à New York, ils réalisent des projets de grande envergure, intervenant de façon directe mais éphémère sur des édifices, des monuments ou des paysages entiers.

curtain-valley-rideau-colorado-christo

Valley Curtain (1970-1972) – Un rideau safran barre une vallée californienne dans l’État du Colorado.

"La barrière qui court"

Running Fence en Californie (1976) – La “Barrière qui court” évoque la muraille de Chine.

christo-Surrounded Islands

Surrounded Islands (1980-1983) – Les îles de la bai de Biscayne à Miami sont encerclées d’une ceinture en polypropylène rose fushcia.

Et bien d’autre ensuite dont l’œuvre marquante: L’empaquetage du Reichstag du 23 juin au 7 juillet 1995

Emballage du Reichstag (23 juin au 7 juillet 1995)

Emballage du Reichstag (23 juin au 7 juillet 1995)

Et plus récemment en 2005, The Gate, présenté durant seize jours du 12 au 28 février 2005.

the gates-christo

The Gate (2005)

The Gate vu de dessous

The Gate (2005) – Vu de dessous

En résumé, on peut considérer que les Christo font du Land Art. Leurs oeuvres sont avant tout esthétiques. Elles n’ont aucune fonction et aucun message à passer. La volonté des Christo et d’amener et d’offrir leur Art a un public néophyte. Leurs installations éphémères soulignent le paysage de manière à inciter un nouveau regard du spectateur sur son environnement. L’envergure de leurs projets montre un aspect logistique et relationnel qui s’éloigne de la démarche du peintre confronté à sa toile dans son atelier et ils mettent souvent plusieurs années à obtenir les autorisations et mettre ainsi en place leur réalisations.

Sa compagne Jeanne-Claude, décède en 2009.

Son dernier projet: Construire à Abu Dhabi, au milieu du désert, un Mastaba monumentale; 150 mètres de haut constitué de barils de pétrole multicolores. L’idée n’est pas toute neuve puisque les plans datent de 1977.

Christo, Abu Dhabi Mastaba (Project for United Arab Emirates), 1977 Photo: Eeva-Inkeri © 1977 Christo

Christo, Abu Dhabi Mastaba (Project for United Arab Emirates), 1977 Photo: Eeva-Inkeri © 1977 Christo

Christo, Abu Dhabi Mastaba (Project for United Arab Emirates), 1977 Photo: Eeva-Inkeri © 1977 Christo

Christo, Abu Dhabi Mastaba (Project for United Arab Emirates), 1977 Photo: Eeva-Inkeri © 1977 Christo

En attendant, cet été il va construire son petit frère, haut tout de même de 11 mètres dans la cour de la fondation Maeght. Il sera visible du 4 juin au 27 novembre 2016.

Pour en savoir plus sur leur œuvres déjà réalisées et à venir: leur site officiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera jamais publiée, ou utilisée à des fins commerciales. Les champs obligatoires sont indiqués avec des *.

Vous pouvez utiliser les balises de mise en forme