Cherchez l’erreur!

Où comment transformer une erreur analogique ou numérique en art ? C’est ce qui s’appelle faire du Glitch Art. Dans le monde du graphisme, le bug est mimé pour obtenir un effet purement esthétique, sans vrai lien avec un quelconque dysfonctionnement. Certains artistes le font très bien :

Un exemple avec le portfolio de Valentin Salmon :

Portfolio de Valentin Salmon-Designer à Montpellier

Ou encore celui d’Alexis Facca:

effet de glitch-image tirée du portfolio de alexis Facca

En fait la fascination pour le glitch ne date pas d’hier puisque c’est en 1990 que les amateurs de jeux vidéo vont traquer cette faille, juste pour le goût de l’absurde ou alors pour passer des niveaux supérieurs ou obtenir des avantages.

Les figures déformées du jeu vidéo Assassin’s Creed Unity (Crédit: Tokatu)

Pour remonter encore plus loin, dès les années 1940, le terme de glitch est employé dans les studios radio, pour nommer une interférence électromagnétique altérant la qualité du son.

En 2010, la Néerlandaise Rosa Menkman théorise son parti pris artistique, Coordinatrice du GLI.TC/H festival, elle envisage le glitch art avant tout comme un acte de résistance politique à l’idéologie du progrès et au mythe de la transmission parfaite véhiculés par les médias numériques.

Le glitch est l’expérience magnifique d’une interruption qui détourne un objet de sa forme et de son discours ordinaires. Plutôt que de créer l’illusion d’une interface transparente vers l’information, la machine se révèle et se rappelle brutalement à l’existence de son utilisateur. C’est le cri primal des données.
Rosa Menkman

Autre artiste-clé de la demoscene glitch art, le musicien et chercheur suédois Goto80 a développé un jeu vidéo sans nom qui se dégrade à mesure qu’on progresse dans son univers.

Illustration de Une : weebly.com

 

 

Le site Usbek et Rica qui a consacré un article complet à ce sujet (et dont sont extraites en partie les sources de ce post) qualifie l’effet “d’imperfection parfaite”. En aparté, à gauche, voici la première de couverture du magazine papier que je trouve particulièrement réussi.

 

Plusieurs agences et autres créatifs se sont appropriés le style pour créer les interfaces de leurs sites, ou mettre en évidence leur services. Comme par exemple chez :

Active Theory et son interface très futuriste

Cryptaris Mission, site événementiel déployé pour l’armée aux USA:

Pour aller plus loin, si vous souhaitez créer un effet glitch en CSS, le site de ressources I Hate Tomatoes propose un tutoriel complet sur le sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera jamais publiée, ou utilisée à des fins commerciales. Les champs obligatoires sont indiqués avec des *.

Vous pouvez utiliser les balises de mise en forme